La pollution intérieure : Cause, conséquences et solutions

La pollution intérieure est devenue une préoccupation de santé publique de premier plan, longtemps négligée mais aujourd’hui reconnue comme problème de santé publique majeur.

Pollution de l’air intérieur : d’où vient- elle ?

Produits de construction et de décoration, d’ameublement, de bricolages, équipements de chauffage, habitudes de vie quotidienne (cuisine, hygiène, tabagisme…) sont autant de sources et vecteurs de pollution intérieure. Une exposition à des produits nocifs ainsi que  l’humidité persistante peuvent diminuer la qualité de l’air à l’intérieur d’une manière très dangereuse. En effet, si l’air extérieur est pollué, l’air intérieur s’est avéré d’une qualité médiocre !

Quelles conséquences sur la santé ?

Les conséquences de la pollution intérieure sur la santé peuvent se manifester d’une manière immédiate, ou à plus long terme. Ceci dépend de la nature de la  pollution et de la vulnérabilité des personnes qui y sont exposées. L’irritation des yeux, du nez et de la gorge, des troubles respiratoires ou des maux de tête sont toutes des manifestations d’une exposition intense aux polluants, tandis qu’une exposition pendant une longue durée à des doses plus faibles de polluants pourrait conduire à des maladies chroniques, parfois graves qui peuvent tarder à montrer leurs symptômes.

Comment limiter la pollution de l’air intérieur ?

Une bonne ventilation permet d’éliminer l’air intérieur vicié et de réduire la quantité de polluants de l’air intérieur et limiter ainsi la pollution intérieure. Elle aide à réduire le degré d’humidité à l’intérieur qui contribue à la formation de moisissure. Cette ventilation pourrait être naturelle (qui consiste à ouvrir grand les fenêtres) ou bien artificielle, en installant une ventilation puissante capable de fournir une aération résultant en une circulation d’air saine dans toute la maison.

La prévention est toujours la meilleure alternative !

Prévenir la pollution intérieure est toujours beaucoup plus facile et économique que de l’éliminer ! Un contrôle du niveau d’humidité chez vous est conseillé pour maîtriser de prés son évolution. Une ventilation quotidienne reste la meilleure chose à faire pour renouveler l’air des pièces. Sans oublier de veiller à que l’application des produits chimiques ou des produits de bricolage soit faites à l’extérieur ou bien dans une pièce bien aérée.

Enfin, Il est  évident qu’il vaut mieux  prévenir la pollution que de chercher à l’éliminer après son apparition, Vous sauverez non seulement votre santé mais aussi votre portefeuille !

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_interieure